Parce que le vernis c'est le rouge à lèvre de la Langue des signes
Close Notification
Open Notification

Paris en Vélo électrique

Fichier_005 (8)

Samedi dernier j’ai eu la chance de faire quelque chose d’assez cool, j’ai pu faire une balade dans tout Paris en vélo électrique pour tester les petites merveilles de Peugeot. En effet, quand on cite ce géant de l’automobile on ne pense qu’aux voitures et on n’imagine pas forcément que la marque est présente dans d’autres domaines, notamment celui des vélos électriques. Du coup c’est avec le représentant des vélos électrique Peugeot, 6 blogueuses dont ma copine Sophiesmoods, l’agence « C dit c écrit » et un super guide touristique de Paris Olivier que nous avons enfourché nos vélos et sommes partis à la conquête de Paris.

Le Guide de la randonnée

Il faut savoir que notre guide a monté sa société Paris charms secrets il y a une dizaine d’année et qu’il propose des balades en vélo autour de Paris en racontant ou plutôt en se mettant en scène afin de nous délivrer tous les secrets historiques que nous cache la capitale. Je dis qu’il se met en scène et ce n’est pas un euphémisme ce gars donne de sa personne et doit être épuisé à la fin de ses visites. En effet quand il nous racontait ses anecdotes il prenait toujours deux secondes en regardant par terre comme s’il se préparait mentalement à monter sur scène ou à rentrer dans un personnage et une fois qu’il se sentait prêt il relevait la tête et se lançait dans une diatribe. Il vivait ce qu’il nous racontait et cela rendait les choses vivantes drôles et incroyablement plaisantes.
Petite anecdote plutôt rigolote : Je ne me suis rendue compte qu’à la fin de la randonnée que j’avais rencontré ce monsieur il y a 7 ans de cela sur les bancs de la fac. Vous connaissez mon légendaire soucis avec la physionomie des personnes eh bien c’est un miracle que je me sois souvenue de lui. C’est au moment de partir lorsqu’il m’a dit le nom de son entreprise que une réminiscence est apparue et que j’ai eu un flash : Je me suis vue avachie sur une table durant un séminaire où j’avais été obligée d’assister (sinon c’est pas drôle) et où Olivier était venu parler de son entreprise et de son expérience de l’entrepreneuriat. De tous les speaker de cette journée c’était la seule personne dont je me souvenais 7 ans après et la seule personne qui ait retenu mon attention car j’avais trouvé son idée de balades dans Paris à Vélo vraiment originale et sympa. Surtout que ses vélos sont électriques aussi et que c’est lui-même qui les a construits pour avoir un produit qui lui ressemble et soit parfaitement adapté aux visites.

Fichier_000 (45)

Le cas du vélo électrique Peugeot

Nous étions 7 blogueuses à participer à cette jolie randonnées et Peugeot avait mis à notre disposition plusieurs vélos (chacun différents) afin qu’on puisse tous les tester et se les échanger si on en avait envie. Ils étaient bien sûr tous électriques et allaient du vélo citadin, au vélo sportif à celui de randonnée et le sacro saint vélo pliant.
A savoir que ce dernier a été designé afin de pouvoir être replié et déplié en 20 secondes chrono de manière hyper simple instinctive et ludique. Il se déplie et se replie en 3 étapes et chacune des étapes peut être fait dans l’ordre souhaité. Il a été réfléchi de manière a ce qu’on puisse passer du vélo au métro, du bus au vélo, du vélo au RER, en passant par la voiture.

Maintenant qu’on a présenté ces petits bijoux parlons de ce qui vous intéresse vraiment : le Budget ! Alors étant donné que ce sont des petits trésors de technologie leur coût est forcément un petit trésor lui aussi. Les prix d’un vélo électrique Peugeot varient de 1200 euros à 4000 euros ! Oui c’est cher et oui c’est un investissement mais il faut dire que derrière ce sont des petite pépites technologiques, légères, pratiques et hyper étudiées.
MAIS j’ai appris quelque chose d’hyper pratique samedi  qui va en ravir plus d’un ici, sachez que la Mairie de Paris pour lutter contre la pollution et encourager le déplacement autrement qu’en voiture rembourse une partie de votre vélo jusqu’à hauteur de 400 euros ce qui n’est pas négligeable si on a envie d’investir dans un petit bijou tel que celui-ci.

Fichier_009 (9)

Petits tips anti vol

Oui parce que ma première question a été de penser aux nombreux vols de vélos dans Paris et dans toutes les grandes villes et que quand tu as mis ne serait ce que 1200 euros dans ton vélo bah tu flippes un peu pour sa survie et ses éventuels kidnapping. La réponse de notre monsieur de chez Peugeot a été de nous conseiller de le garder chez nous pas dehors (oui merci je n’y avais pas pensé… tiens et si je le laissais prendre l’air la nuit dans Paris ?) et d’investir dans un bon antivol « U » lorsqu’on va se promener.

Olivier ayant entendu cette conversation m’a donné un petit tips lorsqu’il est venu m’aider à attacher mon casque  » Avec l’expérience que j’ai des vélos dans Paris si tu mets deux antivols même les premiers prix ça dissuade. Tu en mets deux et tu es tranquille je ne me le suis jamais fait volé avec plusieurs antivols ! » Alors voilà c’est cadeau c’était le Petit Tips de tonton Olivier !

Fichier_000 (27)

Et alors le vélo électrique c’est comment ???

Comme je suis têtue et un un brin contradictoire je n’ai pas utilisé la fonction électrique tout de suite. Oui que je vous explique komoenkonfé ! En fait avec vélo électrique vous avez la possibilité de pédaler normalement comme sur un vélo normal et de passer quand vous le souhaitez en option électrique. Il y a 4 puissances : éco, ville, sport et turbo, vous voyez ça à l’aide d’un petit compteur fixé à votre guidon et vous pouvez augmenter l’assistance à l’aide du bouton + et du bouton -. Et du coup moi durant la première heure je n’y ai absolument pas touché comme pour dire « vas y jsuis une vraie moi je fais du vélo sans aide t’as vu ! ». Et puis au bout d’une heure me rendant compte de l’absurdité de la situation et aussi parce que j’en avais marre d’être à la traîne (oui parce que tout le monde avait l’air d’avoir fait le tour de France et ils partaient tous tels des fusées, et encore j’exagère à peine) je me suis enfin décidée à passer en mode électrique !
Mais quand même je trouve cela important de tout tester et donc de tester le vélo sans l’assistance pour en comprendre les changements et en apprécier les bénéfices à leur juste valeurs !

Fichier_008 (4)

« Elle est contente »

C’était quoi votre circuit ?

Pour la balade qui a duré 3h30 nous sommes partis de Place Vendôme, nous avons ensuite rejoint le Palais Royal où nous nous sommes arrêtés afin qu’Olivier nous délivre quelques uns de ses petits secrets. Avec Sophie nous avons profité de ce moment et de la quiétude du parc pour faire quelques photos avec nos jolies montures et sans nos casques ! (Oui parce que merci la tête d’oeuf avec le casque blanc que j’avais !)
Nous sommes ensuite repartis en direction du Louvre, puis des quais où nous avons pu apprécier dans le tunnel la puissance des vélos en pédalant à fond et en mettant le « Turbo ». C’était grisant et vraiment cool même s’il fallait éviter de respirer l’odeur âcre des personnes venues se soulagées ici et là. Nous avons ensuite traversé la seine (via l’aide d’un pont hein pas dans l’eau) pour ensuite aller du côté de Saint germain où nous avons flâné. Olivier nous a fait quitter nos destriés l’espace de 20mn afin de nous emmener visiter le restaurant le « Procope« . Un des plus vieux restaurants de Paris où se sont réunis Voltaire et les philosophes des lumières durant leurs salons et la rédaction de l’encyclopédie. Molière a aussi fréquenté ce restaurant, il y venait après les représentations de ses pièces pour y boire un café. C’est même lui qui a lancé la mode du café, car à l’époque on n’en buvait pas en France c’était trop fort et comme le sucre n’existait pas les fragiles n’y touchaient pas. A cet instant où Olivier nous a expliqué cela il venait aussi de nous montrer la dernière lettre de Corneille encadrée sur un mur et la seule chose qui m’est sorti de la bouche fut  » Y AVAIT PAS DE SUCRE ???« . Mon sens des priorités. Bref un sanctuaire de la culture et de l’histoire française qui regorge d’anecdotes et de secrets qu’il faut à tout prix aller voir ! D’ailleurs avec Sophie on s’est promis d’aller y déjeuner bientôt !
Nous avons fini par nous rendre aux arènes de Lutèce en passant par la Place Monge où j’ai eu un moment de recueillement et j’ai expliqué à Sophie que du temps de la Fac j’avais passé pas mal de soirée de biture  joyeuses sur cette place. Les Arènes de Lutèce est un des plus vieux endroits de Paris qui à l’époque pouvait contenir toute la population parisienne dans ses gradins. Là bas un délicieux pic-nique signé Angelina nous attendait, nous avons encore eu droit à de jolies et croustillantes anecdotes puis ce fût l’heure de partir sous la pluie   et de rejoindre la Place Vendôme où s’achevait notre voyage dans le temps 3.0

Fichier_002 (19)

Robe : Wear Lemonade et Monoprix
Lunettes de soleil : Jimmy Fairly
Trench : Cache Cache
Bottines : Eram

Fichier_004 (19)

Photos : Ma jolie Sophie

Fichier_007 (10)

Fichier_003 (19)

Vous remarquerez que j’ai pris soin de prendre un vélo assorti à ma tenue ! (même si l’histoire ne dit pas que c’est un vélo sportif…)

J’espère que cet article vous a plus et je tenais à remercier mon amie Sophie qui m’a proposé de venir, à l’agence C dit c écrit ainsi qu’à Peugeot pour m’avoir permis de vivre cette expérience et merci tout particulièrement à Olivier pour l’avoir rendue unique, plaisante et tellement ludique !

Fichier_001 (17)

A savoir que la photo qui a suivi la prise de celle-ci on voyait ma culotte (évidemment j’ai censuré). On pourra renommer celle-ci « La photo où on a failli voir la culotte de Des Signes et Des Paillettes » !

Bisous de moi

facebooktwittergoogle_plusmail

2 Petits mots

  1. Only Laurie · 21 septembre 2017 Répondre

    Super article, très intéressant qui donne envie de faire une balade en vélo dans Paris

Laisser un petit mot