Parce que le vernis c'est le rouge à lèvre de la Langue des signes
Close Notification
Open Notification

Un amour au long cours

Vous  ne le savez sûrement pas mais avant de travailler dans la surdité et avant d’être passionnée par la langue des signes j’ai été passionnée par la lecture! J’ai fait un bac L et des études de Lettres classiques axées sur l’héritage de l’antiquité dans le monde contemporain. Depuis mon enfance j’aime les histoires, les contes, les mythes et les livres. J’ai énormément lu petite et plus tard à l’adolescence, je ne sortais pas beaucoup et je pouvais passer mes week-end à dessiner et lire très tard le soir. Hélas depuis quelques années j’ai beaucoup beaucoup moins lu : j’ai fini la fac, j’ai découvert la vie en couple, Paris, les sorties, puis le blog, les événements et la vie à 200 à l’heure et j’ai laissé la littérature de côté. Même si j’avais un peu repris lorsque mon père à noël il y a trois ans m’a offert une liseuse. Puis elle s’est cassée et je n’ai pas vraiment repris par la suite.

Mais depuis quelques mois je travaille avec une agence qui m’envoie des livres régulièrement pour les lires et en parler à ma communauté. j’ai également la chance d’avoir une amie qui travaille à Livre de Poche et qui m’en envoie de temps en temps. Et c’est vraiment super car ce sont des surprises basées sur ses petites pépites, ses découvertes et ce sont des livres vers lesquels je ne me serais pas forcément tournée.
C’est d’ailleurs elle qui m’a convaincue de commencer à écrire sur mes lectures sur le blog. Je ne m’en sentais pas légitime mais elle m’a dit que le bagage qu’on avait eu à la Fac ainsi que la passion des livres suffisait à se lancer dans cette petite aventure.

C’est donc toute timide que je vous écrit pour la première fois une chronique sur un livre que j’ai lu. Mais j’ai lancé un sondage sur instagram et vous avez été unanimes en me disant que ce serait super ! Je ne sais pas s’il y en aura d’autre ni comment cet article va être accueilli mais ce qui est sûr c’est que les derniers livres que j’ai eu sont vraiment pas mal et qu’ils méritent d’être lus !

F0017793-A6EE-4BEC-AF2C-392632C18FA2

_______________________________________________________

UN AMOUR AU LONG COURS de Jean-Sebastien Hongre

Oui, bon ne pas prêter attention au titre qui selon moi porte peut-être préjudice au livre. C’est un titre qui quand on n’a pas lu le livre peut être connoté “roman à l’eau de rose” alors que dans les faits pas du tout. Il n’a pris tout son sens que quand j’ai refermé le livre.

De quoi ça s’agit ?

Anaïs et Franck une cinquantaine d’année décident de faire un point sur leur longue relation qui dure depuis des années à travers une relation épistolaire 2.0.
Ils s’aiment toujours mais ça na pas été un long fleuve tranquille, et pour tenir et garder leur cap ils ont établi la “Constitution du couple” qui est censée englober toutes les étapes cruciales d’une vie de famille et conjugale : l’éducation des enfants, les tâches, les obligations, la pression du travail, l’infidélité…
A travers ce dialogue epistolaire ils se replongent dans leur histoire et la revivent en faisant le point sur les bonnes et mauvaises choses qui ont pu se passer.
Mais est ce qu’une constitution suffit à maintenir un couple en vie ? Est ce que cela peut nécessairement sauver leur amour ?

Blablabla… Et alors t’en as pensé quoi ?

J’ai tout simplement adoré ! Je me suis laissée transporter par leur récit, leurs souvenirs, leurs bonheurs, leurs désillusions et leurs secrets.
Le fait que ce soit un roman épistolaire et qu’on les suive via cet ordinateur donne l’impression d’assister à un dialogue en direct? Ce qui est bizarre car ils ne se parlent jamais en face mais c’est super comme si on était spectateur.
J’ai énormément été touchée par cette histoire car je trouve que ce livre c’est une ôde au couple et aux relations amoureuses tout en restant connecté à la réalité. Ce n’est pas un livre romantique où quand on le referme on se dit “ok super ! seulement c’est qu’une histoire, dans la vraie vie ça n’arriverait jamais…”. Alors que là on a l’impression en même temps de lire un petit guide de survie en couple et que l’on peut prendre les conseils qui nous intéressent et en faire ce que l’on veut. Et c’est cette proximité et cette facilité de me projeter à la place des deux personnages qui m’a émue et plu.
Ce qui n’était pas gagné au départ car pour moi la famille et le couple c’est compliqué. Je vous avoue que je n’y crois pas trop un amour qui traverse les années et qui résiste au temps. Je ne suis pas famille, j’ai un rapport un peu compliqué avec la mienne (remarque c’est peut-être el cas avec toutes les familles au final) et deux personnes qui s’aiment et restent unies toutes la vie relève un peu du mythe. Pour moi c’est réservé à 10% de chanceux sur terre. Oui je suis un peu pessimiste mais promis je me soigne !

 De plus, le style de l’auteur est tellement agréable à lire que ça coule tout seul, on en se rend pas compte que le livre passe, les pages se tournent toutes seules.

Et donc… ? Tu le conseilles à qui ?

Bien sûr il n’y a pas de grands retournements de situations, de grands suspens ni de chute et si c’est ce que vous cherchez passez votre chemin. Mais il arrive à tenir en haleine et on veut savoir, on veut cette recette secrète et surtout au final : Est ce qu’ils ont vraiment réussi leur coup ?

Ce roman suscite beaucoup d’interrogations et de remise en question, j’ai cogité en le lisant. Donc  je le conseille à tout âge à partir du moment où l’on veut construire quelque chose de sérieux ou que ce que l’on a réussi à ériger jusqu’à présent résiste au temps.
Certes je n’ai pas été d’accord  avec les différentes décisions de Frank ou d’Anaïs, voir même parfois le discours de l’un m’a agacé quand l’autre me peinait ou me réconfortait. Mais je pense qu’il ne peut que faire du bien !

 BCB93FDF-C80B-4E57-8A87-EE02BE5ED8DA

PSSST : les infos pratiques
Edition : Babelio
Nombre de page :
Date de parution : 12 octobre 2017
Prix : 17 euros

Alors ça vous a plu ?

Vous aimerez aussi

facebooktwittergoogle_plusmail

1 petit mot

  1. Audet Marion · 26 novembre 2017 Répondre

    D autres livres que tu as adorer

Répondre à Audet Marion Annuler réponse