Parce que le vernis c'est le rouge à lèvre de la Langue des signes
Close Notification
Open Notification

Mes livres du mois #1

AfterlightImage

 

 

Avec cet article j’inaugure la nouvelle rubrique du blog : « Mes livres du mois » !
Lire plus cette année faisait partie de mes résolutions pour cette nouvelle année « scolaire » pour être honnête pour l’instant c’est la seule que j’ai réussi à tenir mais je l’ai vraiment bien tenue !
Et sincèrement cette résolution était plus que la bienvenue, ça m’a fait du bien de consacrer une partie de mon temps à cela. J’avais oublié le plaisir qu’on ressent à se plonger corps et âme dans un livre qui nous passionne. J’aime tellement cette sensation quand on est complètement transporté dans un univers qui nous passionne à tel point qu’on n’a plus envie de rien faire d’autre que de se plonger dans ce monde parallèle qui nous fait rêver. Ne penser qu’à une chose arrêter ce que l’on fait pour plonger directement retourner dans cet imaginaire. C’est un peu comme si l’histoire se mettait sur pause, que toute leur vie s’arrêtait quand on refermait le livre et qu’ils nous attendaient, qu’ils se rendormaient et que quand on rouvrait les portes en papier et qu’on les rejoignait là leur vie reprenait !
Trêve de blabla et j’enchaîne tout de suite avec ma petite liste de livres du mois de septembre.

Journal d’une fille démotivée – Suzie K. Quinn

IMG_2763 (2)

La quatrième de couverture :
Mon rêve : un bébé, une jolie maison, un jardin plein de jeux en bois, un petit carré potager. M’éclater à faire des gâteaux. Me marier en blanc…
Ma vie en vrai : 10 kilos de plus qu’avant ma grossesse, une fois nue et après avoir fait pipi, une chambre (petite) chez mes parents, un ex-fiancé envolé avec ma meilleure amie ! Mais comme disait ma grand-mère : « Le but n’est pas de s’abriter des orages, mais d’apprendre à danser sous la pluie.»
Un journal à la Bridget Jones comme on les adore ! L’héroïne nous plonge au jour le jour dans son petit univers à la fois revigorant et cabossé. De quoi sourire et rire, du 1er janvier au 31 décembre

Mon avis : 
J’ai tellement aimé l’ambiance du livre, c’est clairement de la chick litt’ mais pour une fois le personnage féminin central n’est pas cruche, bonne poire ou débile elle a du caractère et ça fait du bien parce que littérature pour filles OK mais faire constamment des personnages cruches ça va bien deux minutes.
Par contre j’ai beaucoup ri, comme d’habitude dans ce genre de roman on fait face à des situations coquasses et puis la famille de Juliet pourrait avoir son livre a elle toute seule tellement les personnages sont haut en couleur !
Et ce qui fait aussi le charme de ce livre c’est que les personnages masculin ne sont pas en reste. Pour être honnête ils prennent cher : poltron, ridicules, dépendants, sous la coupe de môman, jaloux… Bref ils sont bourrés de défauts et on a plutôt l’impression que les personnes qui mènent la barque ce sont les filles.

Surtout que je ne sais pas vous mais moi j’adore lire des livres sous forme de journaux intimes ou alors les romans épistolaires comme si on n’avait pas le droit de lire ce qu’on était en train de lire. Ca a un petit goût d’interdit !

Marie d’en haut – Agnès Ledig

IMG_2770 (1)

La quatrième de couverture :
Voilà Olivier, lieutenant de gendarmerie éprouvé par la vie, muté en Ariège.
Au cours d’une enquête, il croise le chemin de Marie, une agricultrice de montagne.
Elle élève seule sa fille Suzie, une enfant pleine de fantaisie, et tente, loin du monde, d’oublier ses blessures passées. La jeune femme compose avec le quotidien grâce à la présence d’Antoine, son voisin, victime lui aussi de la méchanceté des hommes.
La rencontre de ces trois caractères bien trempés aux destins cabossés pourrait être désastreuse, elle s’avère étonnamment émouvante et tendre.

Mon avis :
Alors ce livre m’a énormément émue, ce n’est pas le premier que je lis d’Agnès Ledig, j’aime énormément son écriture et sa manière sans prétention de nous emmener dans ces vies de monsieur et madame tout le monde au quotidien que l’on connait bien mais aussi avec certaines blessures qui font aussi malheureusement parties de notre quotidien ce qui permet de nous attacher aux personnages et de nous plonger dans son univers.
Très beau livre sensible, juste et émouvant mais sortez les mouchoirs !

 

Journal d’une fille motivée – Suzie K. Quinn

IMG_2768 (2)

La quatrième de couverture : 
Comment repartir sur de nouvelles bases quand on a :
# 30 ans et un bébé
# Deux hommes dans sa vie — un amoureux gentleman, mais jaloux, et un ex roi de la loose (accessoirement aussi papa du bébé) prêt à tout pour vous reconquérir
# Une ex-belle-mère qui ne lâche pas l’affaire
# Une famille aussi adorable qu’insupportable qui croit tout savoir
# Et une énoooorme envie de bonheur
Réponse : il faut être MO-TI-VÉE ! Et motivée, Juliette l’est !

Mon avis :
C’est toujours un plaisir de retrouver cette famille de doux dingues ainsi que Juliet qui se retrouve toujours dans des situations rocambolesques avec sa fille et parfois ça m’a énormément fait penser à des passages des romans « Le journal de Georgia Nicholson » Si vous le connaissez levez la main !
Les hommes en prennent encore pour leur grade et ça fait du bien !
Encore un bon moment sans prétention passé avec Juliet et sa clique !

 

Les jours d’après – Kristin Harmel

IMG_2349 (1)

 

La quatrième de couverture :
« Des heures durant, j’ai gardé les yeux rivés sur la porte, espérant que Patrick finirait par arriver et que tout cela n’était qu’une malheureuse erreur. Mais ce n’en était pas une. Lorsque minuit a sonné, je me suis mise à pleurer : ce 19 septembre était le premier jour de ma vie que je ne partageais pas avec lui. »

Trouver l’amour est une chance. Après la mort de son mari, Kate ne pensait pas que la chance lui sourirait de nouveau, et qu’elle se fiancerait, dix ans plus tard, à un homme beau et brillant. C’est alors qu’elle se met à rêver de son défunt mari. Dans ces songes étonnamment réalistes, il n’a jamais eu d’accident de voiture, et Kate lui a donné une fille, Hannah. Kate ne sait plus quoi penser : Patrick essaie-t-il de lui parler par-delà la mort ? ou a-t-elle simplement peur d’être heureuse avec un autre que lui ?

Mon avis :
Je ne vais pas trop m’attarder sur ce livre car je l’ai tellement aimé que j’en ai écrit un article que j’attends de vous publier mais j’ai hâte de vous en parler plus en détail !
Je pense que c’est mon favoris de Septembre, c’est pile poil le genre de livre que j’aime !
Ca parle de sujets douloureux tels que le deuil, l’acceptation et la culpabilité de continuer à vivre malgré tout.
Un livre qui m’a énormément parlé car je suis une personne nostalgique et qui a tendance à vivre dans le passé.
Une superbe surprise et j’ai hâte de creuser le sujet avec vous bientôt

 

Il est grand temps de rallumer les étoiles – Virginie Grimaldi

IMG_2759 (1)

La quatrième de couverture : 
Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.
Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.
À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.
Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.
Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Anna, Chloé, Lily. Trois femmes, trois générations, trois voix qui se répondent. Une merveille d’humour, d’amour et d’humanité.

Mon avis :
Quand j’ai pris ce livre à la suite de Les jours d’après je me suis dit que ça avait peut-être été une erreur de le choisir car j’avais tellement aimé le précédent que j’avais peur que ça me gâche celui-là !
Et pourtant e l’ai adoré ! On part sur un road trip familial entre filles dans une famille où les liens se sont tellement desserrés que chaque personnage vit seul. Trois générations dans un camping car pendant 2 mois c’est le pari assez fou qu’a fait Anna pour sauver sa petite famille. Tout quitter pour mieux revenir.
On suit leurs aventures sous forme de journal de bord avec le point de vue des trois filles.
La plus jeune Lily écrit dans son journal intime qu’elle a sobrement appelé  » Marcel  » tandis que Chloé l’adolescente rebelle se réfugie sur son blog et raconte ses galères à sa communauté. Anna nous raconte aussi ses aventures mais on ne sait pas sur quel support.
Ce livre est fort et beau il fait réfléchir sur la manière dont nous vivons aujourd’hui, le train de vie que nous menons au dépend des relations que nous laissons souvent dépérir.

Je peux très bien me passer de toi – Marie Vareille

IMG_2773 (1)

La quatrième de couverture :
Un pacte entre copines, un exil, un nouveau départ… jusqu’où iront-elles ?
La comédie romantique de l’été !
Chloé, 28 ans et parisienne jusqu’au bout des ongles, enchaîne les histoires d’amour catastrophiques. Un jour, elle conclut un pacte avec son amie Constance. Chloé devra s’exiler en pleine campagne avec l’interdiction d’approcher un homme pendant six mois et réaliser son rêve de toujours : écrire un roman. Constance, incorrigible romantique, s’engagera à coucher le premier soir avec un parfait inconnu. De Paris aux vignobles du Bordelais en passant par Londres, cet étrange pari entraînera les deux amies bien plus loin que prévu… Réussiront-elles à tenir leur engagement ?

Mon avis :
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce dernier livre de Septembre, c’était simple girly et comme j’aime beaucoup ce genre de livre je suis toujours heureuse d’en lire un ! C’était mon premier de Marie Vareille, j’ai découvert cette autrice en tombant par hasard sur sa chaîne YouTube cet été. C’est en regardant ses vidéos que j’ai appris qu’elle avait écrit des livres du coup je me suis renseignée et j’ai cherché ses livres. Dans ses vidéos elle parle de l’influence de Jane Austen sur elle, des ses romans et de sa tendance à être un peu comme Bridget Jones et du coup ça m’a énormément donné envie de découvrir son univers. 
Si vous cherchez un livre bien sympa qui donne la pêche avec une bonne dose d’humour et de girl power foncez, c’est ce qu’il vous faut !

Et vous alors, quelles ont été vos lectures en septembre ?

facebooktwittergoogle_plusmail

5 Petits mots

  1. Lauréline · 15 octobre 2018 Répondre

    J’essaie de lire mais j’ai du mal à prendre le temps quand je ne suis pas en vacances…

  2. Marine Caro · 16 octobre 2018 Répondre

    Bonjour Laura,
    Avant tout merci pour cet article, que je trouve passionnant! J’adore lire mais je ne sais jamais quoi choisir, vers quel genre m’orienter… ne sachant pas trop à quoi m’attendre… Avec le nombre de critiques de films et séries qui existent, c’est toujours plus facile. Mais là, tu viens de me donner 2-3 titres que j’ai hâte de découvrir!
    Je ne lis pas du tout le même genre de romans d’habitude, je suis plus sur l’héroïque fantaisie ou le fantastique… Valeur sûre pour moi! Mais j’aime découvrir de nouvelles choses, donc GO! Je repasserai peut-être par ici avec mon avis sur tes propositions (pas sur tes préférés sorry mais je n’aime pas les livres tristes, je pleure assez comme ça! Lol)
    La Bise

  3. Marie · 23 octobre 2018 Répondre

    Coucou,
    merci pour cette jolie sélection. Pleins de belles histoires à découvrir. Je lis souvent plus du genre SF, mais certains résumés ont capté mon attention.
    Bises
    Marie

  4. Julie · 24 octobre 2018 Répondre

    Je n’arrive pas à prendre le temps de lire, mais tes suggestions me plaisent beaucoup! Il est vrai que sur instagram tes petits post livres m’intéressent et cet article c’est le jackpot ! Alors merci :D

  5. Fanny · 25 octobre 2018 Répondre

    Merci pour l’inspiration, ça me donne envie de lire les jours d’après !

Répondre à Fanny Annuler réponse